Toutes nos équipes restent mobilisées et solidaires pour Tous pendant cette période inédite.
1000lentilles.fr continue d'assurer vos livraisons à domicile Gratuitement sans montant minimum de commande.

Comment savoir si votre vue diminue?

Plusieurs facteurs peuvent être la cause d'une baisse de la vue : l'âge, la génétique ou une maladie. Cette baisse peut être traitée par l'optique, la médecine ou la chirurgie. Si vous avez l’impression que votre vue diminue, il est important de consulter un ophtalmologiste.

1. Identifier les symptômes de baisse de votre vue.

1.1 Il est possible d'avoir le réflexe de loucher quand vous faites un effort pour voir un objet. La plupart du temps, les personnes ayant des problèmes de vision ont la cornée, le globe oculaire ou le cristallin déformé. Ces défauts nuisent à votre vision, car ils empêchent la lumière de passer correctement dans l'œil. Plisser les yeux peut rendre la vision plus nette en rétrécissant la courbure de la lumière.

1.2 Avez-vous des maux de tête ? si vos yeux sont sollicités plus que d'habitude pour certaines activités, cela peut provoquer des maux de tête, surtout pendant des activités telles que la conduite, la lecture ou un travail prolongé devant un écran.

1.3 Votre vision se dédouble-t-elle ? Cataracte, cornée irrégulière ou astigmatisme  peuvent causer le dédoublement visuel, c'est à dire que vous pouvez voir un objet en deux fois. Le dédoublement visuel peut affecter l'un de vos yeux ou les deux.

1.4 Voyez-vous un halo lumineux ? Un halo - c’est un cercle de lumière. Les halos peuvent être provoqués par la myopie, l'hypermétropie, la presbytie, l'astigmatisme ou par une cataracte. En règle générale ils apparaissent de nuit ou dans un environnement sombre.

1.5 Ressentez-vous un effet d'éblouissement ? Ce phénomène arrive quand la lumière entre l'œil et que vous n'arrivez pas à voir correctement. Il peut être provoqué par la myopie, la presbytie, l'astigmatisme,  l'hypermétropie, ou une cataracte.

1.6 Avez-vous la vision floue ? Si votre vision est floue, elle perd en netteté et devient moins précise. Un seul ou deux yeux peuvent être affectés. C'est un symptôme de la myopie.

1.7 Avez-vous du mal à voir quand il y a moins de lumière ? Généralement, quand on sort d'un environnement très éclairé une baisse de vision de nuit est plus marquée. Cette baisse peut être provoquée par la myopie, la cataracte, une carence en vitamine A, un problème de rétine ou une anomalie congénitale.

2. Les principaux troubles de la vision.

2.1 La myopie
La myopie diminue la vision d'objets éloignés. Elle est due à un globe oculaire trop allongé ou à une trop grande courbure de la cornée. Cela réduit la clarté de la vision en affectant la façon dont la lumière est réfléchie sur la rétine.

2.2 L'hypermétropie
L'hypermétropie rend moins nette la vision de près. Elle est provoquée par un globe oculaire trop court ou une cornée trop peu incurvée.

2.3 L’astigmatisme
L'astigmatisme empêche la lumière de se concentrer correctement sur la rétine. Les objets apparaissent flous et étirés. L'astigmatisme est dû à une déformation de la cornée.

2.4 La presbytie
Les symptômes de la presbytie peuvent survenir peu après les 35 ans. La presbytie, provoquée par un épaississement et un manque de flexibilité du cristallin, empêche l'œil de faire le point correctement.

3. Consulter un spécialiste

3.1 Pour obtenir un diagnostic de votre vision, il est nécessaire de passer un examen complet de l'œil, qui contient plusieurs éléments :
- Un test d'acuité visuelle pour évaluer la netteté de votre vue. Pour l’effectuer, on se place devant un tableau avec plusieurs lignes de lettres de l'alphabet dans le désordre. Ces lignes présentent des caractères de plus en plus petits. Selon la plus petite lettre que vous pouvez lire sans effort, ce test permet d'évaluer votre vision de près.
- Un test de dépistage du daltonisme.
- Un test d'occlusion alternée. C’est un test pendant lequel le médecin vous demande de regarder avec l'un de vos yeux pendant qu'il cache le deuxième, ce qui permet de déterminer la façon dont vos yeux fonctionnent ensemble et de déceler l'amblyopie ou « œil paresseux. » Si en découvrant le deuxième œil, le premier a besoin de refaire le point pour bien voir l'objet, cela signifie qu'il doit faire un effort, ce qui peut être provoqué par l’amblyopie.
- Un test de santé des yeux. Le médecin va utiliser une lampe à fentes, et le patient doit poser son menton sur un support prévu à cet effet, relié à une lampe, qui permettra d'examiner et la surface externe de l'œil (paupières, iris et cornée) et l'intérieur de l'œil (rétine et nerfs optiques).

3.2 Un test de dépistage du glaucome est également important. Un glaucome est provoqué par une tension oculaire excessive, ce qui peut conduire à la cécité. Pour détecter un glaucome, on envoie un peu d'air dans l'œil pour mesurer la tension.

3.3 Il est fréquent que l'ophtalmologue place des gouttes dans vos yeux pour dilater la pupille. Cela permet de détecter le diabète, la tension oculaire, le glaucome et la dégénérescence maculaire liée à l'âge. La dilatation des pupilles dure généralement quelques heures et elle n'est pas douloureuse en elle-même, mais parfois inconfortable. Pensez à prendre une paire de lunettes de soleil, car les pupilles dilatées sont plus sensibles à la lumière du soleil.

3.4 Un examen complet de l'œil peut durer jusqu'à deux heures. Même si la plupart des résultats sont disponibles immédiatement, il est possible que votre ophtalmologiste vous recommande des examens complémentaires. Dans ce cas, programmez-les sans tarder.

3.5 Un test de réfraction subjective est nécessaire pour déterminer la gravité de votre myopie, de votre presbytie, de votre astigmatisme ou de votre hypermétropie. Le médecin vous proposera différents verres correcteurs pour que vous puissiez déterminer celui avec lequel vous voyez le mieux.

4. La chirurgie au laser

4.1 La principale cause d'un problème de vue est une mauvaise concentration de la lumière dans l'œil. Le port de lunettes aide à réorienter les rayons lumineux dans la rétine.

4.2. Les lentilles de contact sont des verres correcteurs qui sont à peu près de la taille de l'iris et très fins qui sont portés directement au contact de l'œil et restent à la surface de la cornée. Il existe une multitude de lentilles de contact : à usage unique, des lentilles plus durables, des lentilles de différentes couleurs et adaptées selon les yeux de chacun. Demandez des conseils à votre médecin pour faire un bon choix pour vous.

4.3 Les lunettes et les lentilles de contact sont les méthodes les plus courantes pour corriger la vue, mais de plus en plus de gens se font opérer. Les deux types d'opérations de l'œil plus pratiquées sont la PRK et la LASIK.
Par moment, une opération est recommandée quand la correction des lunettes ou des lentilles n’est pas suffisante. Et parfois, c'est juste pour éviter de porter des verres correcteurs à l'avenir.
Le LASIK ou kératomileusis (remodelage de la cornée pour lui redonner la forme désirée) au laser sert à corriger l'hypermétropie, l'astigmatisme et la myopie. Le défaut visuel se stabilise vers 21 ans environ, et c’est donc à partir de cet âge qu’on recommande de se faire opérer. Votre médecin doit vous rédiger une ordonnance pour cette opération.
La PRK ou photokératectomie réfractive (est une technique opératoire qui consiste à sculpter les couches antérieures de la cornée après avoir retiré son épithélium) traite, comme le LASIK, l'hypermétropie, l'astigmatisme et la myopie. Le patient doit également avoir 21 ans pour cette opération.

4.4 Un traitement médicamenteux est inefficace pour la majorité des troubles de la vision. En cas de problème visuel plus important, votre médecin peut vous prescrire des gouttes oculaires ou des comprimés. En cas de besoin, renseignez-vous auprès d'un spécialiste.

Conseils :

  • Si vous constatez une baisse de vision, consultez un médecin rapidement et suivez ses conseils.

  • Si vous songez à passer par une opération chirurgicale, renseignez-vous sur le temps de rétablissement.

  • Si vous désirez suivre un traitement médical, renseignez-vous sur les effets secondaires possibles.

  • Faites examiner vos yeux régulièrement. (Moins de 50 ans - tous les deux ou trois ans. Plus de 50 ans - tous les ans). 

  • Renseignez-vous sur vos antécédents familiaux. Plus un trouble de la vision sera identifié tôt, plus il sera facile de le traiter.

  • Mangez suffisamment équilibrée pour ne pas avoir des carences en nutriments utiles à la vision : les oméga-3 et les vitamines C et E. Certains aliments en contiennent plus que d’autres, par exemple les légumes verts comme les brocolis et les épinards.

  • Protégez vos yeux avec des lunettes de soleil contre les rayons UV néfastes pour votre vue.


Prenez en considération toutes les maladies dont vous souffrez, car il est possible qu'elle soit la raison de la baisse de votre vue.